Bureau d'études énergie environnement confort 

Construction Rénovation RT2012 RT existant Passif Bepos

Bienvenue sur cette page où vous trouverez :

  • des précisions sur les informations qui président au contenu de mes missions 
  • et des liens à des sites intéressants et certains d'une richesse exceptionnelle

La raréfaction des énergies fossiles et l'évolution prévisible du climat, conduisent à concevoir les bâtiments dans un contexte en forte évolution.

La température moyenne de surface du globe terrestre a augmenté de 0,7°C le siècle dernier, et la trajectoire la plus optimiste pour la période 2000-2100 est une évolution de 2 à 3°C. Les augmentations régionales sur nos terres seront beaucoup plus prononcées.

Regardez les estimations de Météo France sur votre territoire en activant son simulateur climatique : simulateur Météo France . Si nous ne maîtrisons pas nos émissions de gaz à effet de serre, ce simulateur de Météo France évalue à 10°C l'augmentation des températures maximales d'été en France à l'horizon 2100.

Il est nécessaire de cerner les risques d'inconforts d'été dans votre projet, tout en évitant si possible le recours à la climatisation. 

Notre futur énergétique verra un coût du kWh à base d'énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon, uranium) qui va fortement augmenter, et de façon non maitrisée : ADEME Franche Comté .

L'électricité ne fait pas de fumée à votre prise de courant, mais utilise beaucoup d'énergies fossiles comme l'indique EDF sur son site : Sources d'énergie 2010 . Ce qui conduit aux émissions également publiées sur le même site : Emissions de GES EDF

Pour des informations, approfondies, documentées sur ces questions, consultez l'incomparable bibliothèque que constitue le site de Jean-Marc Jancovici : http://www.manicore.com/

Il est impératif de diminuer les émissions de gaz à effet de serre dans le contenu du projet (matériaux, procédés constructifs), et dans son exploitation future (consommation de tous les postes énergétiques). 

Pour desserrer cette tenaille énergie/climat, le bois construction sous ses différentes formes et la biomasse sont une solution constructive et un vecteur énergétique incomparables. Les autres énergies renouvelables également. 

Ces évolutions prévisibles ne permettent plus de faire des choix au seul regard du contexte actuel, (matériaux, techniques et coûts). Il faut nécéssairement se poser la question : comment faire pour que dans 20 ans, mon bâtiment soit compatible avec les nouvelles contraintes du moment ?

Mon métier est de vous proposer des solutions pour que, votre projet respecte au minimum la réglementation thermique, qu'il soit confortable en hiver mais aussi lors des futures canicules qui seront de plus en plus fréquentes, qu'il soit sobre en consommation des ressources.

Une traduction de ce risque étant une valeur patrimoniale de votre bien très inférieure à celle que vous escomptiez.

Si des informations techniques vous intéressent, le cabinet Enertech, rend publiques sur son site et aux travers de ses missions auprès du conseil régional de Bourgogne beaucoup d'informations sur l'évaluation de toutes les consommations dans les bâtiments, validées par des retours d'expérience et des mesures de la réalité des performances énergétiques très instructives. http://www.enertech.fr/ .

Pour les particuliers, vos conseillers info énergie sauront vous expliquer la meilleur façon de prendre en compte dans votre projet les informations régulièrement mises à jour sur le site de l'ADEME, espace Eco citoyens . Le site rt-batiment décrit très précisément les réglementations thermiques qui s'appliquent à tous les projets, en neuf comme an rénovation. 

Maitres d'ouvrage, entreprises, particuliers, si vous vous posez des questions sur la meilleure orientation constructive, le choix de l'énergie ou des énergies à prévoir dans vos projets, n'hésitez pas à me contacter, que vous ayez un projet ou simplement des idées. Contact

Une note plus personnelle pour finir. Je ne suis pas farouchement contre l'électricité d'origine nucléaire, mais il est très intéressant de comprendre que techniquement à l'échelle de la France, il est possible de s'en passer : Scénario Negawatt sans régression de notre qualité de vie.

Carte
Appel téléphonique
E-mail